Choisir le bon spot,les bonnes conditions et le bon leurre : des éléments déterminants.

Publié le 23 Octobre 2012

Je vais aborder ici un probleme que l'on rencontre tous un jour,faire les bons choix.Qui ne s'est jamais trouvé confrontés au manque de temps et dans ce genre de cas le choix du spot,le bon créneau et la bonne technique sont trés souvent prépondérants.Tout d'abord il faut attaquer a la racine,vos choix se feront en fonction du poisson ciblé.Je vais donc vous donner les méthodes que j'appliquent pour notre grand gousier.Elles ne sont pas une science exacte mais depuis quelques années elles me rapportent des résultats réguliers et,je l'espere,pourront vous aider a faire des scores plus constants.

1 ere partie : Analysez votre adversaire

Que savons nous d'esox?

Premier point il est plutot paresseux et c'est un tireur embusqué,il auras donc tendance a choisir les spots les plus encombrés afin de multiplier ses chances lors de ses attaques.Plus le milieu seras encombré plus il pourras être prés des poissons blancs et moins ceux ci auront de possibilités de fuites en urgence.

Deuxieme point il est plutot mauvais tireur,meme s'il possède des pores céphaliques qui lui permette de "sentir" ses proies il prefereras au maximum la chasse a vue et ce encore par paresse pour limiter ses dépenses energétiques.Il exclueras donc souvent les zones d'eaux troubles,trop profondes,pauvres en obstacles.Sur ces types de spots il privilégieras les bordures ou il seras plus simple pour lui de les repérer et de chasser en acculant les blancs contre les berges ou les souches.Les secteurs ayant une profondeur moyenne de 2m seront bien souvent les meilleurs,si le cours d'eau que vous pêchez en possede bien evidemment.

NB : La robe de messire esox,maitre dans l'art du mimétisme,a elle seule en dit bien long sur le type de cache qu'il affectionne ;)

Troisieme point comme nous venont de le voir,esox as une préference pour la chasse a vue.La couleur de l'eau seras donc la aussi déterminante et on le trouveras en plus grande nombre sur les portions ou l'eau seras la plus claire.Mais pas trop non plus surtout s'il y as un grand soleil ce jour la.Notre bec aimant chasser en traitre il attaqueras la plupart du temps ses proies par le dessous.Elles deviennent plus facile a attraper et a visualiser pour lui mais une luminosité trop forte en eaux claire le pénaliseras.Un banc de blancs sous la surface éclairé par une forte lueur deviens un miroir aux alouettes et l'intensité des reflets ne lui permet pas de bien ajuster ses tirs.Régulierement il devras s'y prendre a 2 fois pour concrétiser.En revanche par temps couvert l'eau cristalline donneras de bons résultats.Ce facteur et a double tranchant,qui dit clair dit aussi pour lui plus de faciliter a vous voir si vos approches sont trop brutales.La meilleure zone seras donc le pallier ou eaux claires et eaux troubles commencent a se mélanger pour que celle ci prenne une couleur thé.Ce seras pour lui le meilleur secteur de chasse,facile de voir ses proies,pas trop gené par la lumiere,il auras plus de succés sur ses attaques et surtout seras moins méfiant.Il se jetteras sur vos leurres avec plus de convictions et vous aurez souvent le bonheur de voir l'action sous vos yeux.Pour peu que le spot soit également riche en caches,en nourriture,de profondeur moyenne et la c'est le jackpot.

Dernier point,c'est un prédateur opportuniste.Il auras tendance a profiter de l'occasion si une proie vient a passer a portée de bec.Un leurre présenté donc au coeur de sa zone de replis auras toutes ses chances,mais celui ci n'etant pas en phase alimentaire sur son poste de repos, il ne declencheras souvent qu'une seule attaque et de faible agréssivité.Néammoins si vous avez de bons reflexes cela apporteras quelques prises de plus.

Choisir le bon spot,les bonnes conditions et le bon leurre : des éléments déterminants.

2 eme partie : Les facteurs météos.

Maintenant qu'on connais notre adversaire et ce qu'il affectionne les choix se réduisent.Mais il reste un point qui a sont importance pour une sortie réussie : la météo.Nous allons pour le moment nous consacrer a la saison automne et hiver,j'aborderais la période estivale en temps et en heure.Tout d'abord je regarde l'activité des 3 derniers jours,s'il as plut ou pas.Suivant les précipitations certains secteurs peuvent etre rayés de la liste,une eau chargée rapportant souvent de maigres résultats.Suivant les régions les eaux se refroidissent plus ou moins rapidements,ce qui as un impact sur l'activité des blancs et donc sur les becs.Peu de blancs peu de brocs c'est la regle.La veille de la session voir le matin meme je consulte donc internet afin d'avoir une idée précise des conditions .Voici un site que j'ai découvert et qui donne des informations trés fiable.

Je m'interesse donc a la température,la force du vent et sa direction,l'activité du ciel mais aussi a la pression atmosphérique.Cette dernière est bien souvent négligée pourtant elle as son importance.Esox possede une vessie natatoire,qui lui permet de se maintenir dans les couches d'eau et une trop forte pression influence sur celle ci et donc sur son comportement.Trop de pression le mettras mal a l'aise,il digereras moins bien et donc son activité seras moindre.Pour ce qui est de la température a cette epoque ci de l'année je commence a m'orienter vers les heures les plus chaudes de la journée (11h-17h),moments ou ont peut souvent apercevoir des éclosions en surface et donc en dessous du poisson fourrage actif.Un vent nul a modérer seras souvent bon,surtout s'il est orienté sud/sud ouest.Il rechaufferas les eaux,feras bouger les blancs et egalement les brocs.Une legere brise qui viens casser la surface auras tendances a rendre ceux ci plus agréssifs .Un vent de nord,d'autant plus s'il est fort,au contraire auras tendance a caler les blancs dans les herbiers ou sur le fond et a mettre esox au repos.En résumé,une température douce,un ciel couvert et un vent nul a modéré seras signe de bonne pêche.

Choisir le bon spot,les bonnes conditions et le bon leurre : des éléments déterminants.

Troisieme point la pluie,celle ci n'est jamais trés bonne.une pluie lourde et froide seras signe de résultats souvent nuls.Un leger crachin quand a lui auras peu d'influence si la temperature ce jour la est douce.S'il fais froid les résultats seronts mitigés.Il seras bien souvent meilleur d'attendre qu'elle passe,parfois quelques jours suivant son intensité.Esox pouvant rester un moment sans s'alimenter il attendras des conditions plus propices.Par contre un radoucissement des températures et un leger soleil aprés 2-3 jours d'intempéries seras trés bon.Tous ces critéres ne sont pas pour autants exhaustifs et,comme chez l'homme,il y auras toujours des exceptions pour contredire la règle.

3 eme partie : Le choix du leurre

Comme nous venont de le voir plus haut le brochet est d'un naturel plutôt paresseux et n'aime pas se deplacer pour rien,surtout en automne et hiver.Une proie lente et volumineuse retiendras donc particulierement son attention et mettras ses instincts de prédateur en eveil.Suivant la pression de pêche la couleur du leurre choisis influenceras vos scores,plus le parcours seras exploités au leurres plus il faudras se rapprocher des couleurs des proies habituelles.Une fois son attaque lancé il as de la difficulté a changer de trajectoire a la derniere seconde et fonce geule béante vers cette proie en difficulté.Seulement il faut réussir a l'exciter suffisament pour qu'il daigne décocher cette attaque.La fameuse flêche d'argent qui viens percuter votre poisson nageur ou spinnerbait par exemple.En cas de forte pression de pêche vous aurez plus de facilité a le tromper en misant au possible sur la ressemblance.J'ai cité en début d'article qu'il était assez mauvais tireur ce qui la aussi aide a determiner le choix de l'arme emploiée.Vous pouvez deja rayé la classique tête plombée si vous rechercher principalement le pike.Sa nage en dent de scie de maniere saccadée et assez vive susciteras peu son interet et ameneras beaucoup de ratés.Pour peu qu'elle ne l'ai que faiblement interessé et c'est un poisson que vous ne reverrez sans doute pas pour cette fois ci.Le choix d'un leurre lent seras plus judicieux tel les poissons nageurs flottants ou suspending qui permettrons de faire des pauses régulieres,ralentissant ainsi votre vitesse de prospection.

Choisir le bon spot,les bonnes conditions et le bon leurre : des éléments déterminants.Choisir le bon spot,les bonnes conditions et le bon leurre : des éléments déterminants.Choisir le bon spot,les bonnes conditions et le bon leurre : des éléments déterminants.

Le spinnerbait,munis de palettes de types colorado de préference,peut également convenir

Choisir le bon spot,les bonnes conditions et le bon leurre : des éléments déterminants.

De nouveaux arrivants ont fais leur apparitons avec les années,les swimbaits.Souvent nommés leurres en "S" ils sont parfois redoutables et parfaitement adaptés a la recherche des becs.D'utilisation longtemps méconnus ils ont pourtant une place de choix parmis la gamme de ce que l'ont peut proposer a esox.

Choisir le bon spot,les bonnes conditions et le bon leurre : des éléments déterminants.

Un autre leurre,sous exploité mais qui,se travail trés bien sur une canne legere est le streamer : lent,leger malgrés une taille imposante parfois,silencieux.Il possede tout les atouts pour devenir une valeur sure et sa structure hydrophibe procure des sensations etonnantes au combat.

Choisir le bon spot,les bonnes conditions et le bon leurre : des éléments déterminants.

La classique cuillere de type "lusox" prend elle aussi du poisson.N'hesitez pas a la "moduler",faites en des tandems en les associants par taille décroissante (n°1,n°2,N°3) et laissaient de coté l'avançon plombé fournis avec.Elle seras un peu plus difficile a lancer mais travailleras plus lentement et pecheras plus haut dans la couche d'eau.

Un mauvais choix et c'est tout le résultat de votre session qui en résulte.La ou d'autres devrons multiplier les passages sur leurs postes afin d'esperer faire mordre un bec,un leurre bien choisis feras souvent réagir esox lors des 3 premières présentations.Au dela n'insistez pas,vous ne réussirez au mieux qu'a l'éduquer pour votre prochaine sortie et surtout vous perdrez du temps.Les statistiques jouent aussi une part dans la traque,plus vous presenterez votre artifice sur des zones prometteuses plus vous multiplierez les chances de captures.

Choisir le bon spot,les bonnes conditions et le bon leurre : des éléments déterminants.

Quelques conseils

Pour touts vos choix de leurres opter pour des tailles plus grosses en automne et hiver,n'écouter pas les a prioris,sortez des sentiers battus ! Une proie de 15cm ne fais pas peur au brochets et vous constaterez que meme en pechant plus gros cela n'empecheras pas les brochetons d'attaquer.Donc si ça fais meme bouger des pin's imaginaient ce que represente un leurre de 10cm pour un bec métré.En automne et hiver,saison ou ils font le plein de graisse aprés un pic d'activité faible en été et se prépare a la fraie,une telle proie ne representeras pour eux que l'equivalent d'une poignée de cacahuète pour nous.Ce ne seras pour lui qu'un amuse-bouche.Le brochet aime attaquer par le dessous,oubliez les profondeurs pensant que les gros sujets s'y trouvent du a leur taille.La plupart du temps vous n'y trouverez que les "eboueurs",des poissons devenus fainéants et qui par conséquent se déplacerons peu pour chasser des proies vivantes.Concentrez votre pêche sur le premier tiers de la hauteur d'eau.Exemple sur une riviere de profondeur moyenne de 3m,peignez la couche entre la surface et 1m.La distance d'attaque moyenne etant de 1m a 1m50,meme des pikes calés proches du fond repererons votre leurre.En pechant plus haut vous le presenterais ainsi a plus de poisson.Attaquant majoritairement par le bas,un leurre trop profond ne seras pas perçus par des becs postés dans la couche supérieur,vous passerez en dessous et il n'y auras qu'en insistant longuement que vous parviendrez peut etre a les interesser.Cherchez toujours les voies de fuite des proies et le coeur du coeur du poste.C'est a cet endroit précis qu'une présentation du leurre as le plus de chances de succés.Encore une fois il y auras bien entendus des exceptions pour contredire la règle.

Rédigé par david

Repost 0